La Villa Bellevue

La villa Bellevue est construite pour Laurent Vielle, industriel lyonnais, et sa famille. Les différentes parcelles qui forment la propriété sont acquises entre 1911 et 1914. La villa est construite sur la parcelle B7/60 et achevée en 1914. Elle est revendue en 1927 à Charlotte Myassard.

Carte postale ancienne de la Villa Bellevue (source : Marie-Paule Raibaud)

Laurent Vielle fut maire de Villefontaine de 1925 à 1929 (son nom est inscrit sur la fontaine du Village). Il décède en 1930 et est enterré à Villefontaine aux côtés de sa femme, Marie Place morte en 1960 et de sa petite-fille Marinette Fridière, née à la villa Bellevue en 1915 et morte en 2013.

Né à Arles en 1867, Laurent Vielle a fondé, avec son frère Léon, une entreprise spécialisée dans le nickelage et le polissage de tous métaux (On dirait aujourd’hui le traitement de surface) qui a pignon sur rue à Lyon dès 1890. En 1905, ils s’associent avec Amargain et Arthaud. L’objet de la société était “la fabrication de guidons et tubes cintrés pour bicyclettes et autres articles similaires, à l’exclusion du polissage et du nickelage fait par l’atelier personnel de Ms Vielle frères”. En 1907, les deux entreprises fusionnent sous le nom de Société des Établissements Vielle frères et compagnie. Celle-ci acquiert par la suite la fabrique de jantes métalliques, nickelage, émaillage et galvanoplastie de La Verpillière et la fabrique de guidons, nickelage, émaillage et galvanoplastie de Lyon. L’entreprise connaît alors une croissance rapide, portée par le marché du vélo, et devient une société en commandite par actions en 1917, avec l’arrivée d’un nouvel actionnaire, Gilly. La société prend le nom d’« Établissements métallurgiques du Rhône » et se fait connaître du grand public par la marque de guidons et de jantes de bicyclette « AVA ». L’entreprise fournit également l’armée en épées-baïonnettes. Après la première guerre, très endettée, elle est confrontée à de graves difficultés. En 1930, les Établissements métallurgiques du Rhône seront absorbés par l’entreprise MAVIC. Sources : Archives départementales Isère,(Cadastre, Etat-civil, recensement, RMM), Archives municipales Lyon (Etat-civil).

Carte postale ancienne de la vue depuis la Villa Bellevue, en direction du Village et de la rue du Berthet (source : Marie-Paule Raibaud)