Le Domaine de la Terre

Tour du Domaine de la terre

Le projet du Domaine de la Terre nait en 1980, à Paris. Il a pour vocation d’être une exposition internationale sur l’histoire, l’actualité et l’avenir des architectures de terre, tout en étant également une réalisation concrète qui fait avancer l’expérimentation et la mise en pratique d’idées nouvelles.

Le projet s’installe sur le territoire de la Ville nouvelle de L’Isle d’Abeau, car plus de 90% de l’habitat rural est construit en pisé. L’OPAC 38, bailleur social, et les Directions de l’Architecture et de la Construction du Ministère de l’Environnement et du Cadre de vie sont les partenaires de ce projet innovant de village-exposition.

L’exposition est présentée à l’automne 1981 au Centre Georges Pompidou à Paris, et en même temps dans 150 villes en province. L’exposition part ensuite à l’étranger.

Dix équipes de conceptions sont choisies après un concours pour construire 65 logements sociaux sur 1,6 hectare, dans le tout jeune quartier des Fougères, à Villefontaine. CRAterre (centre de recherche et d’application Terre), laboratoire de l’Université de Grenoble, est l’assistance technique sur le projet. Un tirage au sort attribue à chaque équipe un îlot. Alain Leclerc, architecte-urbanisme de l’EPIDA (établissement public d’aménagement de L’Isle d’Abeau) assure la coordination des différentes équipes.

Trois techniques sont utilisées : le pisé, les blocs de terre stabilisée et le mélange terre-paillage sur une ossature en bois. Sur l’îlot central, l’architecture Jean-Vincent Berlottier construit une tour de cinq étages en pisé, pour montrer la solidité du matériau.

Vidéos

La construction du quartier

version courte,
version longue.

Pour en savoir plus sur les différents îlots :

Îlot 1

Îlot 2

Îlot 3

Îlot 4

Îlot 5

Îlot 6

Îlot 7

Îlot 8

Îlot 9

Îlot 10

Îlot 11

Îlot 12

Plaquette du village terre