Les Fougères

A l’est de la commune, sur les hauteurs, là où auparavant était des prairies et des vignes, culmine le quartier des Fougères. Dernier quartier construit, il est constitué de villages de style différents, avec pour points communs l’utilisation de matériaux recyclables et des techniques ancestrales associées à des technologies de pointe.

Cadran solaire "Les heures bleues"

Cadran solaire “Les heures bleues”

Les “Bleuets” sont les premières maisons construites. Elles sont équipées de capteurs solaires et se veulent bioclimatiques.

Les “Tournesols” possèdent une véranda de 10 m² qui utilise l’énergie solaire pour chauffer la maison avec une bonne orientation.

Le village de bois est composés de 67 petits immeubles de deux étages, avec une ossature et un revêtement extérieur en bois de différentes essences.

La construction de l’école Jules Ferry fait l’objet d’un concours d’architecte, remporté par Denis Grèzes, qui place l’énergie au cœur du projet. En effet, l’architecte choisit de mettre le chauffage uniquement dans les salles, estimant que les couloirs et les autres lieux de passage ne nécessitent pas d’être chauffés. Pour le choix du système de chauffage, l’architecte en proposent plusieurs, avec pour finalité que les élèves apprennent à maîtriser eux-mêmes les diverses sources d’énergie.

On trouve dans le quartier des Fougères :