Le centre de formation de France-Télécom

Posté le par

Au début des années 1970, le réseau téléphonique français méritait une expansion et une sérieuse modernisation. En 1975, il y avait encore du téléphone manuel en France alors que les premiers centraux téléphoniques à commutation électronique commençaient leur développement.

Mais pour accomplir cette expansion et cette modernisation, il fallait embaucher du personnel et le former. A l’époque la Direction Générale des Télécommunication, dépendant du ministère des PTT, (ce n’était pas encore France-Télécom 1988, encore moins Orange 2013) qui disposait de quelques centres de formation à Lyon décida de construire un centre de formation plus important à vocation interrégionale.
Le site de Villefontaine fut choisi, des terrains étaient disponibles, c’était un moyen d’attirer de nouveaux habitants sur la ville nouvelle et aussi de mieux la faire connaître.

L’IRET en 1990

Ainsi, ce qui était appelé au début le CIRET : Centre Interrégional d’Enseignement des Télécommunications a ouvert le 1° juillet 1978 et les premiers élèves y sont arrivés en septembre. Par la suite, ce centre a pris le nom IRET : Institut Régional d’Enseignement des Télécommunications.
Une cinquantaine de personnels permanents, en majorité des formateurs pouvait accueillir près de 500 élèves dans une trentaine de salles de cours. Outre de nombreux équipements spécifiques de télécommunication dont un mini central téléphonique électronique, il disposait d’un grand amphithéâtre équipé pour la projection qui fut un temps utilisé par le « ciné-club » local : l’Œil Vertical.
Les stagiaires qui venaient souvent de loin étaient hébergés dans les locaux situés de l’autre côté du boulevard de Villefontaine, impasse des Quatre Vents. Ici, il y avait un service de restauration ouvert midi et soir en semaine associé à un bar, des salles de repos et de jeux. A l’extérieur, il y avait des jeux de boules, un terrain de volley et plus tard quelques courts de tennis.

Au fil des années les évolutions technologiques ont fait qu’il y eu moins de personnes à former. Le centre a fermé ses portes en juillet 2003.
Aujourd’hui, ces locaux appartiennent à une société immobilière. L’amphithéâtre, les bureaux administratifs et les locaux de la restauration ont été rasés. Il y a un projet de création de petits immeubles et quelques maisons sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *